Equipements routiers pour 2020

Les équipements routiers d’ici 2020 : sécurité et contrôle ?

Les fabricants de signalisation routière vont bientôt avoir le vent en poupe. En effet, le parc d’équipements routiers commence à devenir de plus en plus vétuste, ce qui impose dans un futur plus ou moins proche un investissement conséquent. Par ailleurs, avec la limitation de vitesse de circulation à 80km/h, les fameux panneaux « 90 » vont devoir être remplacés, ce qui impacte près de 400 000km de réseau routier secondaire.

Panneaux routiers : rendre la route intelligente ?

Investissement pour créer de nouvelles portions ou l’entretien du réseau existant, les budgets peuvent être revu à la hausse, parfois même en urgence, afin de rendre le réseau praticable et sécurisé. Néanmoins, les décideurs, qu’ils soient publics (États, collectivités) ou privés (concessionnaires d’autoroute) n’ont pas forcément les même priorités ou les même besoins.

Au-delà de l’aspect purement matériel, les percées actuelles en matière de nouvelle technologie, domotique et intelligence artificielle peuvent également encourager l’investissement des collectivités dans l’équipement et la sécurité routière. Feux rouges automatiques, détecteur d’accidents, panneaux connectés, une véritable révolution des équipements qui suppose également une mutation profonde du business model des équipementiers.

Des équipements routiers pour permettre de fluidifier le trafic ?

Des équipements routiers toujours plus performants

Ce qui est certain, c’est que l’objectif principal des collectivités et d’assurer la sécurité des automobilistes sur le réseau routier, mais aussi celle des piétons dans les zones considérées comme dangereuses. C’est pourquoi le principe de prévention est de plus en plus sollicité pour faire prendre conscience aux automobilistes des dangers de la route.

Il existe pour cela de nombreux équipements routiers qui assurent cette fonction déjà aujourd’hui. En outre, le radar pédagogique ou les panneaux de signalisation sont performants pour informer, le coussin berlinois et autres ralentisseurs routiers et miroir de rue pour sécuriser.

Néanmoins, il est possible, dans un futur plus ou moins proche, que des équipements soient implantés directement dans le système intégré aux véhicules pour assurer la sécurité. La question à se poser serait-elle donc : jusqu’où peut-on empiéter dans la vie privée des automobilistes pour permettre de sauver des vie ? À méditer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *