Début des travaux à Lunéville pour le plan Action coeur de ville

Début des travaux du plan Action Cœur de ville à Lunéville

Alors que le plan Action Cœur de ville vise à redynamiser les centres villes de 222 communes sur le territoire métropolitain, Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, a signé le jeudi 7 juin la première action de ce plan de redynamisation à Lunéville. Le projet en cours ? La construction d’un cinéma en centre bourg.

Le ministre et les parrains du projet sur les lieux

Premier coup de pioche du plan national, le ministre de la Cohésion des territoires n’est pas le seul à avoir fait le déplacement. En effet, la Caisse des dépôts (CDC), Action Logement, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et l’Établissement Public d’Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux (EPARECA) étaient également présents pour symboliser le début du plan d’Action Cœur de ville.

« Nous avons collaboré étroitement avec l’association Villes de France pour mettre au point une politique qui soit simple et facile à mettre en œuvre par les élus »

– Jacques Mézard

5 milliards d’euros pour le projet

Au total, se sont 5 milliards d’euros qui vont être débloqués pour mener à bien ce projet, en accord avec les partenaires financiers :

  • Caisse des dépôts : 1,7M (dont 700 millions en prêts)
  • Action Logement : 1,5M
  • ANAH : 1,2M

À Lunéville, 27 millions d’euros seront utilisés pour redynamiser la ville. Au total, 16 actions sont programmées sur les cinq prochaines années pour réhabiliter le logement en centre ville, la restructuration du quartier de la gare, un nouveau cinéma ou encore améliorer le tourisme au travers du Château de Lunéville.

Un projet pilote pour le plan Action Cœur de ville

La sous-préfecture de Meurthe-et-Moselle fait figure de « pilote » en France dans la mise en œuvre du plan Cœur de ville. La municipalité s’est en effet engagée dès juillet 2016 aux côté de la Caisse des dépôts dans la démarche « démonstrateur redynamisation du centre ancien » destinée à accompagner dix centres-bourgs français souhaitant expérimenter de nouvelles formes de revitalisation.

Dans le Grand Est, 23 autres communes verront leur quotidien bouleversé par ce plan d’action et toutes les villes retenues pour cette redynamisation s’engageront formellement d’ici Septembre 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *