Plan gouvernemental revitalisation centre ville

Revitalisation de 222 villes avec le plan « Action cœur de ville »

Aujourd’hui, il n’est pas rare de constater que le cœur des villes de population moyenne meurt à petit feu. Fermeture des commerces, entretien négligé sont autant de raisons qui ont raison des centres villes au quotidien. C’est pourquoi un plan gouvernemental de revitalisation nomme « Action cœur de ville » a été annoncé au mois de décembre 2017, afin de mobilier 5 milliards d’euros pour revivifier les centres-villes.Plan gouvernemental revitalisation centre ville

Revitalisation par l’amélioration des conditions de vie

Le plan d’action gouvernemental est un programme qui s’étendra jusqu’en 2022 afin de faire revenir habitants et commerçants dans les quartiers aujourd’hui désertés. Ces fonds proviendront de l’Action Logement (1,5 Mrd), de l’Agence nationale de l’habitat (1,2 Mrd €) et de la Caisse des Dépôts (1 Mrd €).

Pour l’heure, les 222 municipalités retenues pour l’Action cœur de ville sont entrée dans une phase de préparation. Cela implique la réhabilitation des logements pour améliorer leur efficacité énergétique et le cadre de vie.

La revitalisation des quartiers commerçants

Les commerces du centre-ville ne seront pas sans reste, puisqu’un rééquilibre des conditions d’implantation avec la périphérie est également à l’ordre du jour, selon le ministre de la Cohésion des territoires. Ainsi, commerçants et artisans sont accompagnés dans la transition numérique et leur démarche d’implantation simplifiée.

Le but sera de « conforter le rôle de ces villes comme moteur de développement du territoire à une échelle régionale, en complément des métropoles« . La maire de Beauvais, Caroline Cayeux, qui préside l’association Villes de France et se félicite des annonces, rappelle de son côté « le rôle charnière des villes moyennes » qui agissent comme « lien entre les métropoles et la ruralité« . Ces villes-moyennes, qui concentrent tout de même le quart de la population et de l’activité française, sont confrontées à des difficultés sociales.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *