La campagne choc de la sécurité routière

Cet été, les automobilistes ont pu voir sur les routes les nouvelles affiches de la sécurité routière. Trop vite, trop tard… Quand on roule trop vite, on ne peut pas réagir à temps pour éviter les obstacles qui surgissent de nulle part.

affiche-trop-vite_images_tabs

affiche-trop-tard_images_tabs

2 affiches pour interpeller

Ces 2 affiches installées à quelques centaines de mètres l’une de l’autre visent à interpeller les automobilistes pour leur faire prendre conscience des risques qu’ils encourent à rouler trop vite. Le message est clair : « on ne regrette de rouler trop vite que quand il est trop tard » ! Ces affiches positionnées sur les routes secondaires du 5 au 19 août mettent en avant une photo, représentant le moment fatal ou le choc ne peut plus être évité.

25 % des français ne respectent pas les vitesses

Ces chiffres sont communiqués par la sécurité routière et montrent l’importance des actions de prévention. 25 % des français interrogés reconnaissent dépasser les limitations de vitesse et le justifient. Pour 57 % d’entre eux c’est parce que la route le permet. 34 % sont pressés et 31 % disent maitriser leur véhicule. Cependant, les distances d’arrêt en cas d’urgence sont incompressibles et les conséquences dramatiques. A plus de 60 km/h, le choc est mortel à près de 100 % pour un piéton.

Un spot TV pour marquer les consciences

La campagne de prévention routière se complète par un spot diffusé à la télévision, comme un arrêt sur image mettant en avant la fatalité. Le moment où tout s’arrête et où on réalise que c’est trop tard, que l’accident est inévitable. Le temps s’arrêt, on devient spectateur du dénouement inéluctable. La vitesse est en effet un facteur aggravant en cas d’accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *