Sécurité routière : l’ethylotest, obligatoire ou pas ?

Rendre l’éthylotest obligatoire dans les véhicules, cette mesure avait fait grand bruit en 2013 avant que son application ne soit repoussée à cause des difficultés d’approvisionnement, avant d’être définitivement enterrée. Et pourtant, la loi est là…

Ethylotest obligatoire dans les véhicules

manuel-valls-ministre-de-l-interieur-annonce-le-retablissement-des-panneaux-signalant-les-radars-fixes-et-n-imposera-pas-l-ethylotest-obligatoire_news_preview_articleLe décret publié le 1er mars 2013 rend obligatoire la présence d’un éthylotest dans tout véhicule terrestre à moteur, ce qui inclut les voitures, les camions et les deux-roues. Ce décret a été publié conformément aux recommandations du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR). Seul bémol, le même décret supprime la sanction à laquelle s’exposaient les automobilistes qui ne détiennent pas d’éthylotest, soit une amende de 11 €. Concrètement, c’est obligatoire, mais on ne risque aucune sanction en cas de non-respect de cette obligation.

 L’alcool responsable de 31 % des morts sur les routes

Cette mesure devait répondre à un constat alarmant : l’alcool est responsable de 31 % des morts sur les routes. Manuel Valls, avait déclaré en février 2013 que « personne ne peut croire qu’on peut faire reculer ce chiffre en verbalisant les conducteurs d’une amende de 11 euros pour non-possession d’un éthylotest. » En parallèle de ce revirement de situation, un autre changement avait été décidé. Ce sont ainsi tous les panneaux signalant les radars automatiques qui ont été remis à leur place. Le CNSR avait là aussi conseillé de faire machine arrière alors que les panneaux de signalisation indiquant la présence d’un radar automatique avaient déjà été enlevés.

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *