Quand le mobilier urbain se transforme en terrain de sport

Et si les bancs publics, potelets et autres mobiliers qui équipent l’espace urbain se transformaient en équipement pour une séance de sport ? Cette pratique porte un nom : l’urban fit training. Il suffit de regarder autour de soi et d’utiliser tous les éléments présents dans la ville.

Détourner le mobilier urbain pour la pratique sportive

Bancs, poteaux, escaliers ou encore rampes. Tout est bon pour garder la pêche ! Photo B.M

Bancs, poteaux, escaliers ou encore rampes. Tout est bon pour garder la pêche ! Photo B.M

Le fitness et le cardio se pratiquent généralement en salle. Mais pour ceux qui aiment faire du sport en plein air, l’urban fit training débarque dans de nombreuses villes françaises. Concrètement, on utilise le mobilier urbain pour réaliser des exercices de cardio ou de fitness, pour développer sa souplesse. Faire des abdos sur un banc public ou encore des étirements sur une barrière de ville deviennent des pratiques de plus en plus répandues. On peut ainsi facilement réaliser un parcours d’entrainement en ville. Pour les adeptes du footing, les poubelles, trottoirs, arbres, bancs deviennent une occasion de s’arrêter pour faire de l’exercice.

Des coachs vous accompagnent

Pour profiter de cette pratique sportive, des coachs vous proposent leurs services un peu partout en France. Les avantages ? La convivialité tout d’abord. On peut ainsi s’offrir une séance de sport en petit groupe. Le côté ludique est un autre point attrayant. Enfin, pour des raisons économiques : c’est une alternative intéressante quand on ne peut s’offrir un abonnement en salle de sport… A Laval par exemple, Barbara Sablé développe cette pratique et propose 2 parcours urbain pour remodeler son corps.

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *